La baisse du pétrole est une bonne chose, l’épidémie un choc limité

Les bourses mondiales chutent et la guerre des prix sur le pétrole est déclarée. Quelles répercussions cette crise peut-elle avoir ? Mon point de vue est que nous sommes dans une phase de panique qui sera rétrospectivement incompréhensible.