La face cachée du rôle de l’anglais à Bruxelles

La facette linguistique du Brexit commence à attirer l’attention. Oh, ça ne va pas très loin : les articles signalent que peut-être, théoriquement, l’anglais pourrait ne plus être langue de travail au bénéfice du français et de l’allemand, voire d’autres langues. Mais cette curiosité étant signalée, on passe aux choses […]

Brexit : une panique surjouée

Pour l’économie réelle, aucun changement avant que politiques et juristes ne peaufinent les nouvelles règles. Si l’on était cynique, et adepte de la théorie du complot, on dirait que c’est un coup de théâtre très réussi