La face cachée du rôle de l’anglais à Bruxelles

La facette linguistique du Brexit commence à attirer l’attention. Oh, ça ne va pas très loin : les articles signalent que peut-être, théoriquement, l’anglais pourrait ne plus être langue de travail au bénéfice du français et de l’allemand, voire d’autres langues. Mais cette curiosité étant signalée, on passe aux choses […]